En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Lemmen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre, graveur et décorateur belge (Schaerbeck 1865  – Uccle  1916).

Après de brèves études à l'École de dessin de Saint-Josse-ten-Noode (Bruxelles), où il fut l'élève de Hendrickx et d'Amédée Bourson, il participa à divers mouvements d'avant-garde. En 1889, il fut admis au groupe des Vingt, en même temps que Van de Velde, qui, en 1893, devait l'inviter à l'Association pour l'art d'Anvers. Simultanément, il exposait à Paris — de 1889 à 1893 — au Salon des indépendants et se liait avec les artistes du groupe néo-impressionniste, dont il appliqua librement la technique jusqu'en 1895 ; il fut en Belgique, avec William Finch et Théo Van Rysselberghe, l'un des premiers adeptes du Divisionnisme. Il contribua, dès cette époque, au renouveau des arts graphiques et décoratifs — affiches (musée d'Ixelles), livres, papiers peints, tissus, céramique — en créant un style d'arabesque, interprétation originale des modèles orientaux et anglais ; il fut en cela fidèle à l'idéal social de la Libre Esthétique, dont il se montra, dès sa fondation en 1894, l'un des ardents défenseurs. Artiste sensible, passionné par toutes les techniques, il fut ensuite influencé dans ses dessins, ses gravures et ses peintures par Bonnard et Vuillard, et, comme eux, eut une prédilection pour les paysages lumineux et les sujets intimistes (la Chambre des enfants, aquarelle, Bruxelles, M. R. B. A. ; Nu debout se peignant, Brême, Kunsthalle). Puis, après un voyage dans le midi de la France en 1911, Georges Lemmen s'enthousiasma pour l'art de Renoir et peignit Jeune Fille au bord de la mer (1913, Bruxelles, M. R. B. A.).

Il exposa avec succès en 1906 et en 1908 à la gal. Druet à Paris, mais ce n'est que trois ans avant sa mort, en 1913, que fut organisée sa première exposition particulière à Bruxelles, chez Georges Giroux, qui devait lui apporter la notoriété.