En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Silvestro Lega

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Modigliana 1826  –Florence 1895).

Il fréquenta l'Académie de Florence et fut, à ses débuts, disciple du puriste Luigi Mussini. Ce n'est que v. 1860 qu'il abandonne le genre historique (Bersaglieri conduisant des prisonniers autrichiens, 1861, Florence, G. A. M.) pour la peinture de plein air, à laquelle il se consacre désormais avec ses amis Borrani, Abbati et Signorini dans la campagne florentine de Piagentina. Il oriente ses recherches vers la nouvelle technique de la " macchia " (tache), dont il devient l'un des plus importants et des plus intransigeants représentants (l'Aumône, 1864 ; la Chanson de l'étourneau, 1867 ; la Visite, 1868, Rome, G. A. M. ; la Tonnelle, 1868, Brera). Ses thèmes préférés sont des scènes de la vie quotidienne, traitées avec des tons sombres et sourds ; après 1870, il exploite une palette plus feutrée et dramatique (la Signora Tommasi, 1882 ; Clementina Bandini et ses filles à Poggio Piano, 1887). Une grande exposition a regroupé son œuvre à Bologne en 1973, révélant notamment la sensibilité et la fraîcheur des pochades et des esquisses de cet artiste.