En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albert Lebourg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Montfort-sur-Risle, Eure, 1849  – Rouen 1928).

Élève de l'École des beaux-arts de Rouen, puis de celle de Paris, il partit pour Alger, où il fut nommé professeur de dessin à l'École des beaux-arts (1872-1876). En Afrique, il se consacra au paysage de plein air. Rentré à Paris, il travailla auprès de Jean-Paul Laurens, mais se rallia vite à la cause des impressionnistes, et, par deux fois, en 1879 et 1880, participa aux expositions de leur groupe. Dès lors, il peint d'un pinceau habile, qui juxtapose et parfois brouille les tons, des vues, surtout de Paris, des régions parisienne et rouennaise (Route au bord de la Seine à Neuilly, en hiver, Paris, Orsay ; Remorqueurs à Rouen, 1903, id.), paysages lumineux et tranquilles où les formes sont souvent dissoutes par le soleil ou la brume. Il est représenté dans de nombreux musées de Paris (Orsay, Petit Palais, musée Carnavalet) et de province (Agen, Lille, Lyon, Rouen, qui conserve une importante série de ses paysages inspirés par les sites et les côtes de la Normandie).