En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Barry Le Va

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste américain (Long Beach, Californie, 1941).

Classé parmi les postminimalistes, Barry Le Va rejette d'emblée la rigueur méthodique des minimalistes, à laquelle il préfère des compositions amples et déstructurées. Avec ses premières installations (Felts, 1966-1968), il dispose au sol des éléments hétéroclites (feutres, billes d'aluminium...) dont la composition n'est pas sans rappeler la pratique expressionniste du " all-over ". Durant les années 70, il diversifie les matériaux (poudre de ciment, laine, papier...). Dans la série des " Accumulated Visions " (1975), il dispose, au sol et sur les murs, des barres de bois suivant des configurations géométriques variables et toujours dispersées. Avec les années 80, les matériaux prennent de l'expansion (poutres de bois, cylindres de carbone, sphères d'aluminium) et créent, dans l'espace de la galerie, un réseau labyrinthique plus dense (Standard Tasks, 1983). Dans ses installations, le spectateur est appelé à créer son propre espace de circulation et à reconstruire mentalement l'ordre discontinu des éléments accumulés au sol. Représenté dans les collections du County Museum of Art de Los Angeles, il expose depuis 1969 dans de nombreuses galeries à Cologne (gal. Ricke), San Francisco (gal. Daniel Weinberg), New York (gal. Sonnabend) et Munich (gal. Fred Jahn). Le New Museum de New York a présenté, en 1979, une rétrospective de son œuvre, de même que le Rijksmuseum Kröller-Müller d'Otterlo, en 1990.