En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ger Lataster

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Heerlen, Limbourg, 1920 – Amsterdam 2012).

Après des études à l'École des arts appliqués de Maastricht et à la " Rijks Académie " d'Amsterdam, il fait, comme boursier du gouvernement français, un premier voyage en France (Bretagne et séjour à Paris). Revenu en Hollande, une première exposition en 1952 à la gal. d'Eendt (Amsterdam) l'apparente à la génération de l'Abstraction lyrique. Ses toiles deviennent bientôt de véritables puzzles très colorés (la Vallée, 1958, Amsterdam, Stedelijk Museum), dont les éléments se réduisent peu à peu (Idylle, 1959, id.) pour finalement éclater (Grand Rouge, 1962). De 1960 à 1978, la galerie Paul Facchetti (Paris) présente ses œuvres à de nombreuses reprises. Attiré un moment par la gestualité pure, il fait apparaître de grandes giclées de couleurs sur ses toiles (Nuit chargée, 1965), mais, depuis 1966, il tend à recréer un espace tridimensionnel, dans des tons acides, par l'introduction d'éléments figuratifs : roues, citrons (Champs de fruits, 1968 ; Déchargement de citrons, 1969). À partir de 1973-74, il utilise dans ses œuvres de grandes feuilles de vinyl tantôt translucide, tantôt amalgamé à de grands aplats de couleurs.

En 1983-84, il présente, avec une grande force d'évocation dramatique, dans de grandes toiles verticales, des objets (drapeaux, palettes, éléments humains) pris dans une matière expressionniste (le Bain, 1987). En 1987, il peint deux grandes toiles pour le plafond de l'escalier central du Mauristhuis de La Haye : le thème en est la Chute d'Icare. Depuis 1984, il est professeur à l'Académie royale des arts plastiques d'Amsterdam. Son œuvre a fait l'objet en 1985 d'une exposition au Van Abbemuseum d'Eindhoven. Lataster est notamment représenté à Amsterdam (Stedelijk Museum), La Haye (Gemeentemuseum), Vienne (musée du xxe Siècle), New York (M. O. M. A.) et Paris (M. N. A. M.).