En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Laprade

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Narbonne 1875  – Fontenay-aux-Roses, Hauts-de-Seine, 1931).

Il travailla à l'Académie Carrière à Paris, exposa au Salon des indépendants en 1901 et au Salon d'automne en 1903. Trois séjours en Italie (de 1908 à 1914) l'influencèrent fortement. Contemporain et parent spirituel des Nabis, Laprade fut un des plus sensibles intimistes modernes. Il a peint des intérieurs à l'atmosphère fraîche et musicale, des jardins, des paysages découverts de ses fenêtres ou rappelant ses nombreux voyages en France et en Italie. Ses tons assourdis, ses blancs argentés, sa touche légèrement brouillée, expriment l'air dans sa fluidité et confèrent aux paysages une note de mélancolie familière (les Blés, 1919, Paris, M. N. A. M.). Laprade a illustré divers ouvrages, notamment les Fêtes galantes de Verlaine et Manon Lescaut de l'abbé Prévost. Il est représenté à Paris (M. N. A. M.) et dans les musées de Bagnols-sur-Cèze, Grenoble, Lyon, Nantes et Nice.