En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Lami

Alfred de Musset, la Confession d'un enfant du siècle
Alfred de Musset, la Confession d'un enfant du siècle

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1800  – id.  1890).

Élève d'Horace Vernet, puis de Gros, il subit une plus grande influence de Géricault et de Bonington, qui transparaît dans les deux aspects très différents de son art. Tantôt, animé d'un souffle romantique, il donna une peinture sombre et épique, non dénuée de grandeur (tableaux de batailles historiques à Versailles : Combat de Puerto da Miravete, 1824 ; l'Affaire de Claye, 1831 ; Bataille de Wattignies, 1837 ; Bataille de Hondshoote, 1838 ; Siège d'Anvers, 1838), tantôt, cédant au goût des scènes de genre aimables et colorées (Entrée de la duchesse d'Orléans aux Tuileries, v. 1840, Louvre ; série de tableaux au musée Condé de Chantilly ; les Grandes Eaux à Versailles, 1864, Versailles), il témoigna, ainsi que dans ses brillantes aquarelles (Louvre), de ce qu'il dut à l'école anglaise. Peintre de mœurs, il fut l'historiographe de la société élégante de Paris et de Londres, où il prolongea ses séjours. Il laissa en outre un œuvre abondant d'illustrateur et de lithographe.