En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Jo Lafontaine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste belge (Anvers 1950).

De 1975 à 1979, elle étudie à l'École nationale supérieure d'architecture et des arts visuels " la Cambre " à Bruxelles. Ses premiers travaux, dès 1976, sont des tapisseries, des peintures monochromes (influencées par Robert Ryman et Brice Marden), des sculptures et des photomontages. En 1979, elle débute ses installations vidéo (la plupart en noir et blanc), dont le sujet repose sur la violence et l'érotisme. Son inspiration vient souvent des philosophes et des écrivains (Nietzsche, Baudrillard) qui ont exploré ce dualisme entre corps et esprit : la machine (la Batteuse de palplanches, 1979) ; les gens (Round around the Ring, 1981 ; A las cinco de la tarde, 1984 ; Savoir, retenir et fixer ce qui est sublime, 1989) ; les robots (Rêve d'Héphaïstos, 1982). Parallèlement à ses travaux vidéo, elle poursuit la sculpture (les Gardiens du jeu, 1986).