En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Lacombe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et sculpteur français (Versailles 1868  – Alençon 1916).

C'est à l'Académie Julian et par l'intermédiaire de Sérusier que celui qui va bientôt porter le surnom du " nabi sculpteur " rencontre les artistes du groupe en 1892. Sculpteur sur bois d'inspiration symboliste, il exécute un Lit sculpté comprenant les panneaux de la Naissance, le Rêve, l'Amour, la Mort (1894-1896, musée d'Orsay), où l'influence de Gauguin est nette. Il doit également au synthétisme de ce dernier et au japonisme fin de siècle le meilleur de son œuvre peint, dont les simplifications sont parfois très hardies (Marine bleue, v. 1892, musée de Rennes ; Falaises à Camaret, v. 1892, musée de Brest ; la Mer jaune, id.). Il se tourne ensuite autour de 1905 vers un Néo-Impressionnisme inspiré de Cross et de Van Rysselberghe.