En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vicente Juan Macip Navarro, dit Juan de Juanes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Fuente La Higuera, région de Valence, av.  1523  – Bocairente, id.,  1579).

Il est le représentant le plus célèbre d'une famille qui compte trois générations d'artistes. Son œuvre est parfois difficile à distinguer de celle de son père, Vicente Macip, auteur du Retable de la Vierge (1530, cathédrale de Segorbe), l'un des premiers adeptes espagnols du style de Raphaël. Juan de Juanes traita les thèmes chers à la dévotion populaire : Sainte Famille, Sauveur à l'hostie, Ecce homo, Immaculée Conception (Valence, église des Jésuites), Cène (musée de Valence). Les tons clairs, émaillés, les formes estompées caractérisent son œuvre, d'une douceur empreinte de mièvrerie. Les modèles italiens, et spécialement lombards, que Juanes put connaître en Italie, sont constamment présents (Sainte Famille, Madrid, Acad. S. Fernando ; Noces mystiques du vénérable Agnesio, musée de Valence). Les tableaux qu'il peignit pour l'église S. Nicolas de Valence, en collaboration avec son père, tranchent par le traitement réaliste de la nature morte, la fraîcheur candide des paysages verdoyants et des nus (Paradis terrestre, Péché originel).

Dans les scènes de la Vie de saint Étienne (7 au Prado avec une Cène), l'artiste interprète le style de Raphaël sur un mode mineur. Sa piété, comparable à celle de Fra Angelico, lui gagna la faveur d'un immense public ; après sa mort, ses trois enfants continuèrent à exécuter des images de dévotion.