En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Étienne Jeaurat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Vermenton, Bourgogne, 1699  – Versailles 1789).

Frère du graveur Edme Jeaurat, il fut l'élève de N. Vleughels, qu'il suivit à Rome (1724). Académicien en 1733 (Pyrame et Thisbé, musée de Roanne), il devint peintre du roi et chancelier de l'Académie (1781). Ce fut un décorateur agréable (Jeu de ballon, 1762, musée de Mâcon), un peintre de genre (Scène de pressurage à Vermenton, musée de Beaune), parfois influencé par Chardin, mais plus sec (le Jeune Dessinateur, Louvre), et un illustrateur vivant de la vie parisienne (musée Carnavalet ; série de 5 toiles dans la coll. du comte Beauchamp en Angleterre). Il travailla aussi pour des établissements religieux (Chartreux en méditation, 1758, Paris, église Saint-Bernard de la Chapelle).