En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Rihard Jakopiahc

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre d'origine slovène (Ljubljana  1869  – id. 1943).

Après des études secondaires à Ljubljana, il s'inscrit à l'Académie des beaux-arts de Vienne en 1887, puis, après un an passé à Munich, il pousse son compatriote Anton Azbé à ouvrir une école de peinture, qui devient, à partir de 1890, l'une des plus réputées de Munich. De 1870 à 1900, il passa ses étés à peindre les paysages de Slovénie, travaillant le reste de l'année à Munich chez Azbé. Il se consacrait avec enthousiasme à la peinture de plein air.

Sa personnalité fit de lui, dès 1900, le chef de file des impressionnistes slovènes (Grohar, Jama, Sternen), avec lesquels il travailla et exposa (Vienne, 1904-1905 ; Belgrade, 1904, 1907 ; Berlin, 1905 ; Londres, 1905 ; Sofia, 1906). Jakopič organisa la première exposition d'art slovène à Ljubljana en 1900, ouvrit une école de peinture en 1907 avec Sternen, qu'il dirigea seul ensuite jusqu'en 1914, et construisit en 1908, par ses propres moyens, le premier pavillon d'exposition de Slovénie.

Son évolution comporte 3 phases : l'Impressionnisme pur jusqu'en 1906 (Bouleaux en automne, 1902, Ljubljana, N. G. ; Hiver, 1905, id.), puis un réalisme poétique, de facture encore impressionniste, où alternent paysages et figures jusqu'en 1917 (Baigneuse, 1910, Ljubljana, G. A. M. ; Bouleaux, 1910, Belgrade, M. N. ; Souvenirs, 1912, Ljubljana, N. G. ; Verger, 1913, Ljubljana, G. A. M.). La 3e époque se distingue par un expressionnisme vivement coloré (la Save, 1922 ; Dans la chambre bleue, 1923 ; le Soir sur la Cave, 1926 ; tous à la G. A. M. de Ljubljana). Cet art d'avant-garde constitue, avec celui de Nadežda Petrović, l'un des fondements de la peinture contemporaine en Yougoslavie.