En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hannah Höch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Gotha  1889  – Berlin, 1978).

Elle fit partie du groupe dada de Berlin et se lia avec Schwitters, qui lui fit ajouter la lettre " H " à la fin de son prénom afin de pouvoir le lire aussi bien de gauche à droite que de droite à gauche et fut élève d'Orlik au Kunstgewerbeschule de Berlin de 1912 à 1914. C'est de cette époque que date son étroite amitié avec Hausmann. Après avoir réalisé des compositions abstraites en noir et blanc, elle exécuta des photomontages avec Hausmann, Grosz et Heartfield (exposition en 1919 à la gal. Neumann de Berlin) : Tailler au couteau de cuisine (1919, Berlin, N. G.). Son insolence agressive, son goût de l'absurde et du grotesque, des mutations arbitraires la distinguent de ses collègues dada, plus enclins à la contestation politique ; Höch étendit les principes du photomontage aux collages et les utilisa aussi dans sa peinture à partir de 1925, en traduisant les surfaces par différents plans et couches successives.

Le schéma insolite de la composition rend les objets autonomes, et les personnages, ironiquement évoqués, acquièrent une nouvelle dimension. Les natures mortes de cette époque sont proches du réalisme magique : La mouche est morte (1922, musées de Berlin).

L'artiste alla plus loin dans sa conception du collage. Elle associa des textures transparentes à des plantes, à des patrons de mode, à des cartes du ciel, à des photos pour des paysages de rêve ou des sculptures exotiques dans son Ethnographisches Museum (1928) et elle confectionna également des poupées grotesques. La vision surréaliste intervient aussi au gré des formes poétiques ou géométriques (Collage mit Pfeil [Collage avec flèche], 1919, musées de Berlin). À partir de 1922, elle travaille étroitement avec Schwitters et collabore au premier Merz-Bau. De 1926 à 1929, Höch fut en rapport avec le groupe De Stijl.

Pendant le régime nazi, elle vécut retirée dans un faubourg de Berlin et sauva pendant la guerre un ensemble important d'archives dada. En 1976, une exposition lui fut consacrée à Paris et à Berlin.