En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vojtěch Hynais

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre tchèque (Vienne 1854  – Prague 1925).

Formé auprès de Feuerbach à Vienne (1870-1873), il visite l'Italie (1874) puis fréquente l'atelier de Gérôme à Paris (1878). En 1880, il contribue à la décoration du Théâtre national de Prague. Il travaille à plusieurs reprises pour la manufacture de Sèvres (1892) et est nommé professeur à l'Académie de Prague en 1893.

Dans la première partie de sa carrière, il développe un style brillant, voisin de celui de Baudry et y mêlant la palette raffinée de Feuerbach (le Jugement de Pâris, 1892, Prague, Národńı Galerie). Par la suite, conservant une technique riche, utilisant une palette plus réduite mais d'une subtile poésie, il produit des compositions dépouillées qui sont parmi les images les plus prégnantes du symbolisme (Allégories de l'hiver, 1901, Prague, loge impériale du Théâtre national). Hynais est un peintre charnière entre peinture de tradition académique et Jugendstil. Dans son affiche pour l'Exposition d'art populaire de Prague (1895), une grande économie de moyens épouse parfaitement les exigences bidimensionnelles du médium.