En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Baptiste Huet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1745  – id. 1811).

Fils de Nicolas Huet, peintre du garde-meuble du roi, élève du peintre animalier Dagommer et de J.-B. Le Prince, il fut reçu à l'Académie (Un dogue se jetant sur des oies, 1769, Louvre) et collabora à la décoration de Versailles. Son œuvre est essentiellement ornementale : vignettes pour les Fables et les Contes de La Fontaine (1765-1775), pour le Voyage pittoresque de Choiseul-Gouffier (1787) ; cartons pour la manufacture de Beauvais (tenture des Pastorales, l'Escarpolette, 1780, Louvre) pour des tapisseries conçues comme des panneaux en trompe l'œil suivant le goût décoratif du siècle. J.-B. Huet fournit aussi des dessins pour la manufacture de toiles imprimées de Jouy (tentures du musée Galliera : l'Aérostat dans le parc du château, Paris, musée des Arts décoratifs). Parmi ses tableaux, on peut citer les Attributs champêtres (1777, musée de Lyon), le Pâturage (1783, musée de Nantes), Paysanne et son âne traversant un pont (1775) et Paysanne lavant près d'un pont (id.), ces deux derniers étant au Louvre.