En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les de Hondecoeter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Famille de peintres néerlandais.

Gillis Claesz (Anvers v.  1575  – Amsterdam 1638). Il séjourna à Delft, puis à Utrecht en 1602, et enfin à Amsterdam, où il est mentionné en 1610 et inscrit à la gilde de Saint-Luc en 1636. Il peignit de clairs et légers paysages, d'un Maniérisme encore décoratif (Dresde, Gg ; Rijksmuseum ; Site rocheux, 1620, Rotterdam, B. V. B.), soumis à l'influence générale de Gillis Van Coninxloo, mais assez proches de Vinckboons et surtout de Savery, qu'il rappelle beaucoup dans sa façon d'enrichir et d'animer le paysage avec des animaux (tableau de 1627, à l'Ermitage).

Gijsbert Gillisz (Utrecht ou Amsterdam 1604 –Utrecht 1653). Fils de Gillis, il fut son élève et travailla à Utrecht, exécutant lui aussi des paysages (Paysage à l'étang, musée d'Anvers), souvent animés par des animaux (Oiseaux aquatiques, 1652, Rijksmuseum ; Oiseaux, Rotterdam, B. V. B.) qui rappellent la vision de la nature qu'avait Roelandt Savery.

Melchior (Utrecht 1636 – Amsterdam 1695). Fils de Gysbert Gillisz, il est le peintre le plus célèbre de la famille. Neveu et élève de J. B. Weenix, il est cité de 1659 à 1663 à La Haye, et en 1668 à Amsterdam ; il peignit avec une sorte de largeur somptueuse d'innombrables tableaux d'oiseaux qui lui valurent une large réputation et le surnom de " Raphaël des oiseaux ". Ses œuvres figurent dans la plupart des musées conservant des séries hollandaises. On peut citer, parmi beaucoup d'autres tableaux, Oies et canards (Londres, N. G. ; Mauritshuis), le Dindon blanc, et les Aigles attaquant des poules (Louvre), les Paons (Hambourg, Kunsthalle), ainsi que des natures mortes de chasse (Pièce de gibier, Oiseaux morts, Rijksmuseum) dans le style de son oncle et de Van Aelst. Les arrière-plans de ses tableaux ont souvent une saveur très italianisante. Melchior peignit une importante suite décorative d'Oiseaux pour le château d'Adolphe Visscher à Driemond (plus de 50 toiles, dont certaines se trouvent auj. à l'Alte Pin. de Munich).

Par son goût somptueux, son mouvement et son éclat, où se devine d'ailleurs l'influence de Flamands tels que Fyt et Snyders, Melchior s'inscrit dans le courant " prérococo " qui marque, à partir de 1650, de nombreux artistes néerlandais, épris de faste et d'une grande manière décorative. Hondecoeter eut le plus grand succès en Angleterre, où ses tableaux servaient souvent à décorer des cheminées, et il fut initié dans ce pays par Francis Barlow et Jakob Bogdanny.