En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Simon Hollósy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre hongrois (Máramarossziget 1857  – Tésco 1918).

Il fit ses études à Budapest, puis à Munich. Sous l'influence d'un tableau de Bastien-Lepage, découvert en 1883, il abandonna l'Académisme pour un art naturaliste qui obtint un vif succès (l'Égrenage du maïs, 1885, Budapest, G. N. H.). Il ouvrit alors une école de peinture qui rivalisa rapidement avec l'Académie des beaux-arts de Munich. En 1896, sur les instances de deux de ses élèves (I. Réti et J. Thorma), Hollósy décida de s'installer avec eux durant l'été à Nagybánya. Quelques peintres indépendants, dont Károly Ferenczy et Béla Iványi Grünwald, se joignirent encore au maître, leur intérêt se portant également vers les problèmes du plein air. En 1901, Hollósy installa son école à Fonyód, au bord du Balaton, puis en Transylvanie, à Valdjahunyad et, finalement, à Técsó, au pied des Carpates. Mais il resta fidèle au style des paysages peints à Nagybánya. Vers la fin de sa vie, il abandonna l'enseignement pour se consacrer totalement à la peinture (Autoportrait, 1916 ; Atmosphère de printemps, 1916, Budapest, G. N. H.).