En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Hinterreiter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre suisse (Winterthur  1902  – Ibiza  1989).

Hinterreiter a d'abord étudié les mathématiques de 1920 à 1921, puis il a fait des études d'architecte, de 1921 à 1925, à l'École polytechnique de Zurich (ETH), dont il va sortir diplômé. Il deviendra artiste indépendant en 1929 et, l'année suivante, commencera à se préoccuper de l'étude de la couleur, notamment d'après les théories de Wilhelm Ostwald. Il consignera toutes ses réflexions dans un ouvrage intitulé Die Kunst der reinen Form (l'Art de la forme pure), qu'il écrit dans le courant des années 30 mais qui ne sera finalement publié qu'en 1978.

En 1939, Hinterreiter s'installe à Ibiza. En 1942, il adhère à l'association Allianz avec laquelle il exposera régulièrement. L'art d'Hinterreiter est entièrement fondé sur l'exploration systématique des possibilités de la couleur. Ses compositions, qui sont essentiellement des études réalisées à l'aquarelle, s'appuient sur les mathématiques et la géométrie et présentent des motifs réguliers, proches de l'effet décoratif obtenu par les pages-tapis du Moyen Âge : ses recherches présentent de nombreux rapports avec celles des artistes concrets zurichois.

Hinterreiter ne réalisera que beaucoup plus tard des tableaux, qu'il commencera à exposer à partir de 1973. Il est représenté dans quelques musées suisses.