En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francisco Herrera

dit le Jeune

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Séville 1622  – Madrid 1685).

Élève de son père à Séville, il partit, encore jeune, pour l'Italie, où il s'intéressa aux formes les plus mouvementées du Baroque, à la manière de Pierre de Cortone, et à la nature morte de type napolitain. À son retour il séjourne à Madrid entre 1650 et 1654 (Triomphe de saint Herménégilde, 1654, Prado) puis il regagne Séville, où il peint quelques œuvres importantes (Adoration du Saint Sacrement, 1656 ; Triomphe de saint François, 1657, cathédrale de Séville). En 1660, il se fixe définitivement à Madrid, où il est nommé peintre du roi (1662) et où il se consacre surtout à l'architecture et aux grandes décorations à fresque ou éphémères, sans abandonner pour autant les tableaux d'autel. Son baroque mouvementé, d'une grande opulence décorative, aux coloris variés et lumineux, influença fortement l'école madrilène postérieure, surtout par ses audacieux contrastes de clair-obscur.