En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Werner Heldt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Berlin 1904  –Angelo, Ischia, 1954).

Il fut l'élève de Max Klewer à l'Académie de Berlin, ville qui demeurera le leitmotiv de son œuvre. Ses premiers tableaux (v. 1927), traités dans un coloris sombre, représentent les quartiers malfamés de Berlin, que l'artiste se plaisait à parcourir la nuit en compagnie du dessinateur H. Zille. À la suite d'un voyage à Paris en 1930, il abandonne l'anecdote et introduit la lumière dans sa peinture. Ses rues de banlieue désertes aux murs de couleur claire lui valent quelque temps le surnom d'" Utrillo berlinois ". Une période de dépression, puis la guerre interrompent son activité pendant près de quinze ans. À Majorque (1933-1935), puis à Berlin, où, jusqu'en 1940, il travaille parfois dans le même atelier que Werner Gilles, il se consacre presque uniquement au dessin. Il recommence à peindre après 1945. S'inspirant d'abord de la réalité figée, inquiétante, de la Pittura metafisica (Un après-midi d'orage au bord de la Spree, 1951, Berlin, N. G.), il s'oriente bientôt vers la composition de surfaces abstraites d'un caractère voisin du collage et dérivées du Cubisme synthétique. Ces deux aspects se trouvent réunis dans ses peintures sur papier, natures mortes de la ville anonyme : sur la toile, considérée comme l'ouverture d'une fenêtre, se superposent en courbes stylisées de grands motifs de nature morte (vase, crâne ou feuille) et une série de rectangles inclinés, les façades, dont les fenêtres sombres et claires alternent (Dunkler Tag [" Jour sombre "], 1953, musée de Hanovre). Berlin (Haus am Waldsee) et Hanovre (Kestner-Gesellschaft) ont consacré des expositions à l'artiste en 1954 et en 1957.