En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François-Joseph Heim

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Belfort 1787  – Paris 1865).

Fils d'un professeur de dessin, il manifesta une étonnante précocité. En 1808, il remporta le prix de Rome. Peintre d'histoire, il puisa ses thèmes aussi bien dans la Bible (la Tunique de Joseph, 1817, Louvre), la mythologie, l'Antiquité que dans les événements de son temps (La Défense de Burgos, 1814, Versailles). Il s'exprima tantôt avec un emportement romantique (la Destruction de Jérusalem par les Romains, 1824, Louvre ; esquisse, id.), tantôt avec un métier méticuleux, qui donne aux nombreux personnages animant les scènes empruntées à la vie contemporaine la valeur de portraits fidèles et précis (Charles X distribuant des récompenses aux artistes exposants du Salon de 1824 au Louvre, le 15 janvier 1825, 1827, id.). On lui doit le décor peint de plusieurs plafonds du Louvre (1827, 1833). Il est représenté dans plusieurs musées de province, en particulier ceux de Bayonne (esquisses) et de Belfort.