En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Constantin Hansen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre danois (Rome 1804  – Copenhague 1880).

Il dut son prénom à sa marraine Constance, veuve de Mozart. Il se forma chez son père, puis à l'Académie de Copenhague. D'abord adepte du clair-obscur, dans ses portraits, il s'oriente, lors de son passage dans l'atelier d'Eckersberg, vers une manière plus simple et plus claire, rejoignant ainsi Købke (Portrait de Mlle Möller, Copenhague, S. M. f. K.). Il fait preuve d'une sensibilité délicate et d'un grand raffinement chromatique (Autoportrait, 1825 ; les Sœurs du peintre, 1827, id.). Pendant un séjour en Italie (1835-1844), il exécuta des paysages d'une exquise finesse de lumière (Étude du Forum, Copenhague, N. C. G. ; Jardin de la Villa Albani, id., S. M. f. K.). À son retour au Danemark, on lui commanda un cycle de peintures murales pour l'université de Copenhague. La qualité de son œuvre déclina après 1850. Hansen est bien représenté dans les divers musées de Copenhague (S. M. f. K. ; N. C. G. ; Hirschsprungske Samling).