En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Morris Graves

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Fox Valley, Oregon, 1910-Loleta, Californie 2001).

Originaire de l'ouest des États-Unis et voyageur intrépide, il puise son inspiration à la fois dans un profond sentiment de la nature et dans les philosophies orientales (notamment le zen bouddhiste), largement répandues autour de Seattle, où il séjourne à plusieurs reprises. Graves lui-même s'engage très jeune comme marin et fait, entre 1928 et 1930, trois voyages en Orient (Pacifique, Chine et Japon). Autodidacte, il développe rapidement un style très personnel dans plusieurs séries de tableaux (1937 : Painted Message Series, qu'il réalise pour le Federal Art Project ; 1938-39 : Purification Series ; 1941 : Inner Eye Series ; 1944 : Old Pine Top Series ; 1945 : Crane Series ; 1946-47 : Chinese Bronze Series). En 1938-39, il fait la connaissance de Mark Tobey, originaire lui aussi du nord-ouest des États-Unis et dont il partage les préoccupations philosophiques. L'œuvre de Graves, par ses sujets autant que par son style, échappe cependant à toute catégorie précise : les étranges oiseaux, qui sont l'un de ses sujets favoris (Bird in the Spirit, 1940-41, New York, Whitney Museum ; Blind Bird, 1940, New York, M. O. M. A.), sont en fait des allégories imprécises et poétiques qu'une écriture délicate et souvent transparente souligne légèrement. La plus importante collection de son œuvre se trouve au musée de l'université d'Eugène, Oregon, qui lui a consacré une rétrospective en 1966.