En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gotthard Graubner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Erlbach 1930).

De 1947 à 1948, il étudie à l'Académie des beaux-arts de Berlin, puis à la Kunstakademie de Dresde jusqu'en 1951. Il quitte l'Allemagne de l'Est et poursuit ses études à l'Académie de Düsseldorf jusqu'en 1959 : il fréquente alors le groupe Zéro. En 1960, il expose à la galerie Schmela ses premiers monochromes : Espaces colorés, dans lesquels les inégalités chromatiques évoquent une sensation de l'espace qui donne à la peinture des dimensions nouvelles, à la fois concrètes et diaphanes. Puis, à partir de 1963, il réalise des Corps colorés ou tableaux-coussins. Posés à même le sol, les coussins sont imbibés de couches de couleurs très fluides que l'artiste frotte à l'aide d'un balai. La tension du Nylon permet des nuances très fines et intensifie l'effet de la couleur. Les Corps spatiaux colorés, conçus dès 1971, sont composés d'un châssis sur lequel deux couches de toile séparées par de la ouate synthétique prennent une forme bombée. L'effet spatial de ses grandes surfaces de couleur est accentué par le caractère tridimensionnel de ses œuvres. Il enseigne à Hambourg (1965-1969) et à Berlin (1973-1976), puis à l'Académie de Düsseldorf. Il a participé à toutes les manifestations internationales : Documenta 4 (1968) et 6 (1977), Biennale de Venise (1982), et a connu d'importantes expositions, principalement en Allemagne (Hambourg, 1975 ; Baden-Baden, 1980 ; galerie m, Bochum, 1984). Un ensemble d'œuvres a été présenté (Paris, Gal. Karsten Greuc) en I996.