En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Grasset

Eugène Grasset, affiche pour la Walkyrie
Eugène Grasset, affiche pour la Walkyrie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et illustrateur français d'origine suisse (Lausanne 1845  – Sceaux 1917).

Figure marquante des arts appliqués et grand admirateur de Viollet-le-Duc, élève du Polytechnicum de Zurich, fixé à Paris en 1871, il est un des initiateurs de l'Art nouveau. Sa manière se place sous la double inspiration des entrelacs celtes et de l'art japonais (illustrations pour les Quatre Fils Aymon, 1883 ; affiche pour Sarah Bernhardt, 1890), avec parfois une sorte d'idéalisme préraphaélite (Semeuse de la Librairie Larousse).

Il est l'auteur de vitraux, de bijoux, d'affiches (entre autres pour Harper's Magazine, 1889 et 1892), de meubles, d'un caractère typographique, etc. Il a notamment écrit une importante Méthode de composition ornementale (1905). Son influence s'est exercée à l'étranger, essentiellement aux États-Unis.