En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Granacci

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Villamagna 1469  – Florence 1543).

Il appartient, comme Piero di Cosimo, à la première génération du xvie s. florentin, formée dans l'atelier de Domenico Ghirlandaio et en contact avec Fra Bartolomeo, Léonard de Vinci, Michel-Ange. En 1493, il est à Pavie ; en 1508, à Rome, invité par Michel-Ange à donner son avis sur l'exécution des fresques de la chapelle Sixtine. À Florence, Granacci travaille à plusieurs " apparati " de fêtes princières, notamment en 1515, à l'Entrée de Léon X, à laquelle participe également Peruzzi. Citons parmi les œuvres religieuses importantes de Granacci la Vierge à la ceinture (Offices), la Vierge en gloire avec plusieurs saints (Florence, Accademia), la Sainte Famille avec saint Jean (Dublin, N. G.). Vers 1520, Granacci participe, en même temps que Pontormo, Andrea del Sarto et Bacchiacca, au décor de la Camera Borgherini avec deux panneaux de petit format (Scènes de l'histoire de Joseph, Offices). Il utilise encore, dans ses dessins, la pointe d'argent sur papier préparé à la manière de Léonard de Vinci et de Lorenzo di Credi.