En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antiveduto Gramatica

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Rome v. 1570  – id. 1626).

La carrière de Gramatica, d'une famille siennoise, débuta très modestement, avec un atelier " commercial " où il exécutait surtout des portraits et des ex-voto pour la petite bourgeoisie. Caravage travailla auprès de lui au début de son séjour à Rome, mais ce n'est que peu avant 1620 que Gramatica, de formation maniériste, adopta le style de son ancien élève. Le naturalisme fut pour lui un moyen d'exprimer son inspiration, essentiellement mystique, et Gramatica parvint dans ce domaine à des résultats convaincants (Vision de saint Romuald, v. 1619, Frascati, couvent des Camaldules ; série de toiles à la chartreuse des Camaldules de Naples ; Joueur de luth [fragment], Turin, Gal. Sabauda ; Sainte Cécile, Lisbonne, M. A. A. ; Judith, Stockholm, Nm). En 1624, il fut élu " prince " de l'Académie de Saint-Luc.