En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Éva Gonzalès

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Paris 1849  – id. 1883).

Fille de l'écrivain Emmanuel Gonzalès (1815-1887), elle fut l'élève de Chaplin, puis, en 1869, de Manet, dont elle subit l'influence. Celui-ci fit son portrait, exposé au Salon de 1870 (Londres, N. G.), où elle-même débutait avec éclat (l'Enfant de troupe, 1870, musée de Villeneuve-sur-Lot). Retirée à Dieppe pendant la guerre, Éva peignit des scènes d'intérieur assez sombres (le Thé ; Une loge aux Italiens [œuvre refusée au Salon de 1874], Paris, musée d'Orsay), des pastels plus clairs, comme la Nichée (id.), et exécuta quelques paysages avant sa mort survenue prématurément (Sur le seuil, 1878 ; les Oseraies, 1880, Dresde, Gg). Elle épousa en 1879 le graveur Henri Guérard.