En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Felix Gonzalez-Torres

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste américain (Cuba, 1957  – Miami 1996).

Felix Gonzalez-Torres appartient à la génération des jeunes artistes apparus sur la scène new-yorkaise au milieu des années 80. Son travail, d'une profonde cohérence sans être trop démonstratif, sollicite souvent la participation du spectateur qui entame l'intégrité de l'œuvre en emportant les feuilles de ses piles de papier ou les bonbons disposés en grappes ou en nappes sur le sol. Ses œuvres évolutives empruntent leur simplicité à la sculpture minimaliste dont le formalisme est ici largement détourné par l'utilisation de matériaux sensibles, affectifs et séduisants (bonbons, ampoules, rideaux, photographies.). La disparition est au cœur de cette œuvre, grave dans son propos, mais d'une extrême douceur dans sa forme, chargée d'une utopie participative et réconciliatrice qui traite en permanence du souffle éphémère de la vie. Le Guggenheim Museum de New York (1995) et le M. A. M. de la Ville de Paris (1996) lui ont consacré une importante rétrospective.