En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Auguste-Barthélemy Glaize

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Montpellier 1807  – Paris 1893).

Élève des frères Achille et Eugène Devéria, il débuta comme peintre d'histoire et exposa aux Salons de 1836 à 1894 (exposition posthume). Glaize fut surtout connu pour la part qu'il prit à la vaste campagne de décoration d'églises (Saint-Sulpice, Saint-Gervais-Saint-Protais et Saint-Eustache) entreprise à Paris sous le second Empire. Il est représenté par des tableaux religieux, historiques ou allégoriques dans plusieurs musées de province, en particulier à Montpellier (Portraits de Bruyas) et au Louvre (Héliodore chassé du temple, 1845 ; les Femmes gauloises, 1851). Son célèbre tableau les Écueils (Amiens, musée de Picardie) présenté au Salon de 1864 fut acquis par l'État, mais sévèrement jugé dans l'Illustration de la Gazette des Beaux-Arts : " ... Il nous en coûte de voir M. Auguste Glaize s'obstiner à des allégories sans portée, telles que les Écueils, où la fantaisie seule tient lieu de tout, couleur, dessin, style et goût. "