En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Girolamo di Benvenuto

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Sienne 1470  – id.  1524).

Élève de son père, Benvenuto di Giovanni, il en reproduit le style archaïque, mais, dans sa recherche d'un mode d'expression plus personnel, sinon plus moderne, il tend à en adoucir les âpretés. Ses 2 grandes Assomptions (1498, musée de Montalcino ; Selva di Santa Fiora, S. Trinità) répètent les formules en vogue de la tradition siennoise (Saint Jérôme, Avignon, Petit-Palais). Girolamo se montre peintre beaucoup plus subtil et narrateur agréable dans les œuvres de petit format, comme la prédelle (divisée maintenant entre diverses collections, en particulier celles de la fondation R. Longhi à Florence et de la fondation Berenson à Settignano) de la Madone des neiges venant de S. Domenico (1508, Sienne, P. N.), le célèbre Portrait de femme, d'une finesse remarquable (Washington, N. G.), ou certains Desco da parto mythologiques (Choix d'Hercule, Venise, Ca'd'Oro ; Jugement de Pâris, Louvre).