En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Girolamo de'Corradi, dit Girolamo da Cremona

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et miniaturiste italien (connu par des documents entre 1451 et 1483).

Considéré comme l'un des bons miniaturistes italiens du quattrocento, il participa tout jeune (v. 14601462), sur la recommandation de Mantegna, à la décoration du Missel de Barbe de Brandebourg, marquise de Mantoue (Mantoue, cathédrale), succédant à Belbello da Pavia. Il travailla ensuite pour le compte du cardinal Piccolomini à la cathédrale de Sienne (v. 1467-1473). C'est alors qu'il exécuta, en collaboration avec Liberale da Verona, les miniatures des fameux Codex de la bibl. Piccolomini de Sienne. La critique récente tend à donner dans ces œuvres la priorité d'invention à Liberale, dont Girolamo aurait subi l'influence et souvent traduit les idées. En tout cas, l'activité des deux artistes, venus du Nord à Sienne, fut importante pour l'école siennoise, révélant les délicatesses et les étrangetés du squarcionisme padouan. On doit à Girolamo l'enluminure d'autres livres (Chiusi, cathédrale ; Florence, Bargello ; Paris, B. N. ; New York, Pierpont Morgan Library) et quelques panneaux, l'Annonciation à la P. N. de Sienne, une Madone aux anges (Pérouse, G. N.), d'un style plus lourd. La plupart des autres tableaux qui lui furent attribués naguère sont aujourd'hui rendus à Liberale da Verona.