En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni da Rimini

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (mentionné de 1296 à 1336).

L'un des interprètes les plus originaux de l'art de Giotto, il est aussi le chef de l'école qui fleurira à Rimini dans la première moitié du xive s. Les œuvres qui lui sont maintenant attribuées ont été identifiées en fonction d'un Crucifix signé et daté de 1309 (ou 1314 ?) se trouvant à l'église S. Francesco, à Mercatello. Le diptyque avec des Scènes de la vie des saints Jean, Catherine et François et du Christ (divisé entre Rome, G. N., Gal. Barberini, et la coll. duc de Northumberland à Alnwick Castle), la Vierge et cinq saints (Faenza, pin.), un autre admirable Crucifix (Rimini, pin.) et les fresques représentant des Scènes de la vie de la Vierge de la chapelle du Campanile (Rimini, église S. Francesco) sont les œuvres qui jalonnent une carrière cohérente et rapide puisqu'elle s'accomplit dans les vingt premières années du siècle. Le plus grand charme de ces peintures vient du lien qui semble apparenter le noble esprit de Giovanni à une tradition classique locale, d'origine mystérieuse, car le précédent, certes fulgurant, de la civilisation de Ravenne est trop lointain pour l'expliquer. La personnalité poétique et pure de Giovanni trouve son reflet le plus direct dans celle du Maître de l'Arengo, et une analogie significative dans le giottisme de Giuliano da Rimini.