En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Pauwel Gillemans

dit l'Ancien

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (Anvers 1618  – id. 1675).

Issu d'une famille d'orfèvres, il apprit le métier chez un de ses parents à Liège. Maître à Anvers en 1648, année où il se maria, il a pratiqué l'orfèvrerie aussi bien que la peinture et se spécialisa dans la nature morte (déjeuners et guirlandes de fruits). Ses tableaux de fruits et de fleurs, généralement de petit format, sont inspirés de ceux de Jan Davidsz de Heem. Ils sont souvent signés et datés, surtout entre 1652 et 1665, et se caractérisent par une composition souvent encombrée, un modelé peu prononcé et un coloris sans éclat (Homards, huîtres et fruits, 1662, Bruxelles, M. R. B. A.). Gillemans est représenté par des natures mortes dans les musées de Bruxelles (M. R. B. A.), de Bamberg, de Londres (V. A. M.).

Son fils Jan Pauwel, dit le Jeune (Anvers 1651 – ?av. 1704) , devint en 1665, à Anvers, l'élève de Joris Van Son. Il acquit la maîtrise à la gilde de Saint-Luc en 1673 et se maria en 1693. Après la mort de sa première femme, il se remaria en 1698. Il semble avoir travaillé plusieurs fois à Middelburg, où il fut inscrit à la corporation des peintres entre 1700 et 1702. Ses natures mortes, de petit format, sont exécutées dans le même style que celui des natures mortes de son père. Il a collaboré avec J. P. Ykens et P. Rysbrack.