En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Josef Gielniak

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur polonais (Denain, France, 1932  – Varsovie 1972).

Il se forma à l'École des beaux-arts de Valenciennes. Tuberculeux, il rentra en 1950 en Pologne et après deux ans passés à l'hôpital, il fut admis au sanatorium de Bukowiec. C'est dans ces conditions qu'il exécuta ses premiers travaux graphiques, en 1956. Avec le cycle de gravures sur lino intitulé Sanatorium, il devint d'emblée, en 1957, l'un des plus originaux et des plus remarquables graveurs polonais. Outre leur virtuosité, ces travaux se distinguent par leur contenu, les messages de l'artiste issus de son univers morbide et enrichis par une imagination visionnaire (Talisman contre les maladies, 1960 ; Voyage autour du diagramme de température, 1961). Après 1958, Gielniak a participé à de nombreuses expositions internationales d'art graphique : Ljubljana (1958, 1963) ; Biennale de Paris (1959, 1963) ; Lugano (1960) ; Biennale de Tokyo (1960, 1962) ; Biennale de Cracovie (1964), où il obtint le grand prix. Il a exposé en 1968 à Wrocław, musée de Silésie.