En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Giacometti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur suisse (Stampa, Grisons,  1868  – Glion 1933).

Père d'Alberto, élève à l'Académie de Munich, il se lia d'amitié avec Cuno Amiet, en compagnie de qui il gagna Paris (1888) et fréquenta l'Académie Julian. Rentré à Stampa, il rencontre en 1894 Giovanni Segantini, qui l'initie à la technique impressionniste, qu'il utilisera, au niveau même de la touche, dans de violents contrastes de couleurs élémentaires.

La découverte des œuvres de Gauguin, de Van Gogh et de Cézanne confirmera ces recherches, axées sur la lumière et la couleur (la Lampe, 1912, Zurich, Kunst-haus). Ses compositions de plus en plus simplifiées et monumentales (Autoportrait dans la vallée de Bregalia, 1899, Genève, musée d'Art et d'Histoire) deviennent quasiment abstraites (Arc-en-ciel, 1916, Berne, Kunstmuseum). Après 1925, l'éclairage, adouci, devient plus intime, la matière plus compacte ; le dessin reprend de l'importance alors que le choix des thèmes se restreint et que Giovanni ne se consacre pratiquement plus qu'au paysage (Première Neige à Stampa, 1930, musée de Lucerne).