En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Augusto Giacometti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre suisse (Stampa 1877  – Zurich 1947).

Cousin de Giovanni, après avoir effectué ses études à l'École des arts appliqués de Zurich, il se rend à Paris en 1897 pour suivre les cours d'Eugène Grasset à l'École nationale des arts décoratifs et à l'École d'enseignement du dessin. Vers 1900, Augusto Giacometti parvient, dans de petits pastels, à de pures compositions de couleurs qui ne représentent plus aucun objet et appartiennent ainsi aux plus anciennes manifestations de la peinture non figurative.

Inspiré par la nature (feuillage et papillons), il recrée des motifs qu'on ne peut identifier. Sa peinture très en relief qui fait de lui un précurseur du tachisme est constituée de touches de couleur épaisses posées sur un fond très lisse où des réserves créent une sorte d'aération dans le tableau (Une ascension du Piz Duan, 1912, Zurich, Kunsthaus).

Même après son retour à la manière figurative, sa peinture reste essentiellement déterminée par la couleur. Outre des vitraux et des mosaïques (université de Zurich), on lui doit de vastes décorations magistrales d'une grande puissance expressive tant par la fermeté de la composition que par la hardiesse des couleurs (Nouvelle Bourse de Zurich).