Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Gauffier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (Poitiers 1762  Livourne 1801).

Élève de Taraval, Louis Gauffier partagea en 1784, grâce à sa Cananéenne aux pieds du Christ (Paris, E. N. B. A.), le grand prix de Rome avec J.-G. Drouais. Pensionnaire de l'Académie de France à Rome à partir de 1784, il fut, de retour à Paris, membre agréé de l'Académie en 1789, mais retourna l'année suivante en Italie pour ne plus quitter ce pays. Établi à Florence jusqu'à la mort de son épouse, le peintre Pauline Chatillon, Gauffier ne fut pas seulement un précieux peintre d'histoire néo-classique (Générosité des dames romaines, 1790, musée de Poitiers ; Cornélie, mère des Gracques, sollicitée de donner ses bijoux à la patrie, 1792, Fontainebleau ; Abraham et les trois anges, 1793, id.), mais il excella aussi dans le paysage (Vue de Vallombreuse, 1799, Paris, musée Marmottan) et le portrait, qu'il situe le plus souvent devant un paysage (portraits de Lady Holland au musée de Montpellier, du Peintre et sa famille aux Offices, du Docteur Penrose, 1798, à l'Inst. of Arts de Minneapolis, séries d'esquisses de portraits et de paysages au musée de Montpellier et d'esquisses de portraits à Versailles), genres où il sut concilier l'élégance et la finesse de la tradition du xviiie s. et la froide vérité imposée par la nouvelle orientation de la peinture.