En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Saturnino Gatti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (L'Aquila ou San Vittorino, Abruzzes, 1463  – L'Aquila ? 1518).

Disciple d'Antoniazzo Romano, il travaille près de lui à Rome, se formant au langage transmis par Melozzo da Forlí et qui caractérise les œuvres, peu nombreuses, qui lui sont attribuées. Il rend toutefois cette manière avec plus de rondeur dans les volumes des figures et moins d'élégance. En 1494, il avait commencé la décoration de la chapelle de S. Giovanni à S. Maria di Collemaggio d'Amalfi. C'est précisément en Campanie, dans la région de Salerne, que la présence de Gatti — introducteur des modes romains de Melozzo et d'Antoniazzo — détermina un courant pictural dont le meilleur représentant fut Francesco Cicino da Caiazzo. C'est à partir d'une Madone au rosaire, peinte en 1509-1511 pour l'église S. Domenico à L'Aquila, que fut reconstituée l'œuvre de Gatti, qui comprend aussi un cycle de fresques à l'église S. Panfilo de Tornimparte (1491-1494). Des documents de 1512 et de 1517 mentionnent également l'activité de Gatti comme sculpteur.