En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ferran Garcia Sevilla

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Cuidad de Mallorca 1949).

Il étudie les lettres et la philosophie en 1967-68 et présente sa première exposition personnelle en 1970 (Casa de la Cultura, Cuidad de Mallorca). Il s'installe à Barcelone, où de nombreuses expositions de son œuvre sont organisées (Caixa de Pensions en 1972, gal. G en 1976 et 1977, gal. Maeght en 1981, gal. Ciento en 1982). De 1971 à 1978, ses recherches sont conceptuelles, tournées vers les arts du comportement et de la performance.

En 1979, il commence à peindre. Sa peinture est peuplée de signes et d'emblèmes d'inspiration primitiviste (masques, totems) combinés avec des images d'origine populaire. Durant cette période, son œuvre s'inscrit à l'intérieur du renouveau expressionniste européen. Figures et symboles témoignent de la liberté du geste et des sujets de l'artiste. Son œuvre, dense et prolifique, s'approprie les courants d'une nouvelle figuration exploitant les graffiti, la Bad Painting (Âne 14, 1987). On remarque une expression violente, une agressivité de la touche et du graphisme, autant d'aspects qui traversent l'œuvre de Sévilla depuis 10 ans. À partir de 1982, il commence à exposer à l'étranger : Zurich, Lund, Naples, Amsterdam, Paris, Bâle. En 1986, il est sélectionné pour la Biennale de Venise ; en 1989, la ville de Barcelone organise une grande exposition de son œuvre (Centre d'art de Santa Monica et Casa de la Caritat). La gal. Lelong à Paris a présenté le travail de Garciá Sevilla en 1991.