En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Gallait

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre belge (Tournai 1810  –Schaarbeek, Bruxelles, 1887).

Il reçut à l'Académie de Tournai (1830), puis à celle d'Anvers (1832) un enseignement conforme à l'esthétique davidienne. En 1832, son Denier de César (musée de Gand) le fit connaître. Mais, élève d'Ary Scheffer à Paris, où il séjourna de 1834 à 1841, et lié à Paul Delaroche, il se consacra à la peinture d'histoire dans le style romantique, alors en vogue, et acquit dans ce genre une réputation internationale (l'Abdication de Charles Quint, 1841, Bruxelles, M. R. B. A., en dépôt au musée de Tournai ; Dernier hommage aux comtes d'Egmont et de Hornes, 1851, musée d'Anvers ; la Peste de Tournai, 1883, musée de Tournai). Très estimé en France, il reçut la commande de plusieurs toiles pour Versailles : Baudouin couronné empereur de Constantinople, 1847, salle des Croisades. Il fut également un portraitiste de talent (Portrait de Mme Gallait et son fils, 1848, Bruxelles, M. R. B. A. ; Léopold II, 1875, id.). Il est représenté dans la plupart des musées belges, et particulièrement à Tournai. Le M. R. B. A. de Bruxelles conserve maints esquisses et dessins de lui, qui furent exposés au musée de Tournai en juin 1971.