En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Günter Fruhtrunk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Munich  1923  – id.  1982).

Il étudia d'abord l'architecture (1940-41), puis, entre 1945 et 1950, il fut l'élève de William Straube. En 1952, il fréquenta l'atelier de Léger et, deux ans plus tard, il vint s'installer à Paris, où il travailla en 1955 chez Arp, rencontra les peintres de la gal. Denise René et exposa au Salon des Réalités nouvelles. Ses premiers tableaux abstraits utilisent un vocabulaire fait de surfaces géométriques disposées dans le plan et privilégient le carré, le rectangle et le cercle. Dans les œuvres des années 60, il simplifie son langage : les formes géométriques se réduisent alors à des raies et à des bandes de couleurs, qui, ordonnées dans le sens horizontal, vertical ou en oblique (Fragment, 1976) se succèdent rythmiquement en créant des effets d'optique ; la couleur pure, dans sa succession et sa gradation, devient ainsi un élément essentiel du tableau (Cantus firmus, III, 1964-65, Westfälisches Landesmuseum, Münster). En 1967, il est nommé professeur à l'Académie de Munich. Fruhtrunk est représenté dans de nombreux musées allemands ainsi qu'à Paris (M. N. A. M.), à Grenoble, Marseille et à Montréal.