En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eugène Fromentin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre français (La Rochelle 1820  – id. 1876).

Élève du paysagiste Cabat, il se consacra, après un voyage en Afrique du Nord, aux vues d'Orient, cédant ainsi à l'engouement de son époque pour l'Orientalisme. Il manifesta une prédilection pour les scènes de chasses arabes (Chasse au faucon, en Algérie, Paris, musée d'Orsay), les caravanes et les fantasias, exécutées d'un pinceau minutieux, sans beaucoup d'invention, mais dans une grande richesse de coloris. Il est bien représenté au musée d'Orsay (Enterrement maure, 1853 ; Femmes égyptiennes au bord du Nil, 1876, etc.) et dans des musées de province (La Rochelle, Reims, Rouen, notamment).

De nos jours, il est, à bon droit, aussi estimé comme écrivain que comme peintre ; Fromentin fut un des initiateurs du roman psychologique avec Dominique (1863) et il reste un des noms célèbres de la critique d'art du xixe s. Pourtant, sa contribution dans ce domaine fut aussi limitée qu'éclatante avec les Maîtres d'autrefois, parus en 1876, l'année même de la mort du peintre-écrivain, mais promis à un immense succès de librairie. On lui doit aussi des récits de voyage : Un été dans le Sahara (1857) et Une année dans le Sahel (1858).