En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gloria Friedmann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste français d'origine allemande (Kronach, Franconie, 1950).

Autodidacte installée en France depuis 1977, elle commence à travailler la photographie au début des années 80, se mettant elle-même en scène dans des lieux désaffectés. À partir de 1982 apparaissent ses préoccupations vis-à-vis de la nature, notamment à la montagne qui exprime le spirituel opposé à l'agitation du monde humain. Elle travaille des matériaux sans fioriture et de tonalités suggestives dans des sortes de tableaux-reliefs (Glacier, 1982, tôle ondulée et bouteilles sous toile Nylon). Puis elle se tourne vers la sculpture, opposant au changement permanent de la nature des formes délibérées et des surfaces unies (Mer de glace, verre Securit et aluminium, 1985, musée de Grenoble). Elle utilise aussi la présence physique d'un seul matériau, enlevant ainsi le pittoresque et simplifiant les formes (Plateau de Langres, 1985, Dijon, coll. le Consortium ; Eau froide, 1987). En même temps, elle commence ses œuvres en extérieur, dépendant du site et qui représentent une véritable expérience sensible et existentielle à la nature. Elle s'intègre à la nature en choisissant des formes minimales et des matériaux naturels (Au fond de la forêt, 1986, bois), répond au paysage (Meteora, 1986, maquette de bois peint) et essaie de rétablir la distance nécessaire à la contemplation (Ex Aeterno Tempore, 1987). Son travail sur les stèles reprend les mêmes préoccupations. Outre la forme porteuse d'image, elle fait coexister des matières et des significations les plus hétérogènes pour donner une vision globale du monde (In Aeternum, 1987 ; Lascaux, 1989). Elle a eu plusieurs expositions personnelles, au M. N. A. M. de Paris (1980), au Consortium de Dijon (1982), au musée de Grenoble (1987), au Centre culturel français de Cologne (1989).