En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

frère Ambroise Fredeau

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et sculpteur français (Paris ? – Toulouse 1673).

Élève de Simon Vouet, il fit sa vêture (1640) et sa profession (1641) " en qualité de frère lai " au couvent des Ermites de saint Augustin (auj. le musée) de Toulouse. Après Duchesne et Salinge, il a décoré les chapelles et les salles du couvent, où il a peint Saint Augustin recevant l'habit monastique (chapelle Sainte-Anne), et Saint Augustin présentant son cœur à Jésus-Christ porté par la Sainte Vierge (musée de Toulouse), composition qui se retrouve dans l'église paroissiale de Grenade ; on lui doit encore la Visite de Jésus-Christ ressuscité aux saints Pères détenus dans les limbes (église Saint-Pierre) ; Saint Nicolas de Tolentino consolé au moyen du concert de musique des anges (1650, musée de Toulouse), qui est son morceau le plus brillant, est une composition plus peuplée et cependant plus ordonnée que les œuvres les plus complexes d'Herrera ou d'Espinosa. J. P. Rivalz demeura deux ans l'apprenti de Fredeau (1643-44).