En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Franchoys

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintres flamands.

Lucas (Malines 1616 – id. 1681) , fils de Lucas le Vieux (1574-1643), travailla d'abord dans l'atelier de Rubens à Anvers. En 1649, il était de nouveau à Malines, après un séjour à Tournai, et un voyage en France. On lui attribue une cinquantaine d'œuvres, dont quelques-unes signées ou documentées. Elles révèlent un artiste laborieux, influencé par Rubens et par Van Dyck (Portrait d'homme au pourpoint entrouvert Louvre). Il eut comme élèves les peintres malinois Sebastien Van Aken et Pierre Simon Verlinden. Des textes anciens nous apprennent qu'il collabora avec de nombreux artistes, tels Lucas Atchschellink et Wilhelm von Ehrenberg.

Son frère Peeter (Malines 1606 – id. 1654) séjourna en France en 1631. Franc maître à Malines en 1649, il travailla pour l'archiduc Léopold-Guillaume. Ses œuvres sont rares. Citons le Cardinal de Bérulle refusant la dignité d'évêque (1637, Malines, petit séminaire), Rubis sur l'ongle (1639, Bruxelles, M. R. B. A.), Portrait d'inconnu (Francfort, Städel. Inst.).