En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cesare Fracanzano

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Monopoli 1612  – Naples v.  1656).

Élève de Ribera, il travailla à Naples, puis dans différentes villes des Pouilles, en particulier Barletta, où il termina sa carrière. Ses œuvres (Adoration des bergers, cathédrale de Pouzzoles ; Hercule et Antée, Prado ; fresques de l'église de la Sapienza à Naples) montrent que, comme beaucoup de Napolitains de sa génération, il est à la fois tenté par le Naturalisme caravagesque et l'Académisme.

Son frère Francesco (Monopoli 1612 – Naples v. 1656) fut, aux côtés de Giovanni Do et de Bartolomeo Passante (le Maître de l'Annonce aux bergers ?), l'un des meilleurs représentants de la veine naturaliste d'origine caravagesque, dont Ribera fut le champion à Naples. Des toiles comme Saint Grégoire l'Arménien dans la citerne et Un miracle de saint Grégoire (v. 1635, Naples, église S. Gregorio Armeno), Saint Paul (dôme de Pouzzoles), le Retour de l'enfant prodigue (Naples, Capodimonte), Jésus parmi les docteurs (musée de Nantes) révèlent une forte densité picturale, des effets puissants de luminisme et une profonde humanité. Durant sa dernière période (2 Scènes de la vie de Moïse, Naples, église SS. Severino e Sossio ; Mort de saint Joseph, 1652, Naples, église de la Trinita dei Pellegrini), il évolue, sans se renier, vers une manière plus classique, sous l'influence de Stanziono.