En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francesco Fontebasso

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

(Venise 1709  – id. 1769).

Élève de Sebastiano Ricci, il compléta sa formation à Bologne et sans doute à Rome. Sa carrière se déroula à Venise, hormis plusieurs séjours prolongés à Trente et un voyage à Saint-Pétersbourg (1761-62), où il avait été appelé par Catherine II à la place et en l'absence de Tiepolo. Ce dernier se trouvant en Espagne, Fontebasso faisait alors figure à Venise de meilleur représentant de la grande tradition décorative. Il fut élu président de l'Académie en 1768. Ses œuvres, fresques ou grandes compositions décoratives (Assomption de la Vierge, 1736, Trente, S. Annunziata ; 1756, Venise, plafond de l'église S. Francesco della Vigna), tableaux d'autel, petites toiles mythologiques ou scènes de genre (Petite Fille mangeant sa bouillie, Stockholm, Nm), révèlent un réel talent de narrateur (Repas dans la maison du pharisien, Venise, Ateneo).

Francesco Fontebasso montre dans sa manière un solide métier inspiré par Ricci, mais qui a retenu de l'exemple des premières œuvres de Tiepolo le goût des formes lisses relevées de touches scintillantes, celui des contrastes lumineux et d'un chromatisme où dominent les rouges.