En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Philipp Fohr

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre allemand (Heidelberg 1795  – Rome 1818).

Il eut pour premiers maîtres Friedrich Rottmann à Heidelberg et Georg Wilhelm Issel à Darmstadt. Des études poursuivies à l'Académie de Munich (1815-16) ne lui furent guère profitables, mais un voyage entrepris à cette même époque, de Munich à Vérone par le Tyrol, marqua son évolution artistique. Dans ses paysages peints ou dessinés, il utilise avec prédilection le motif des vieux burgs, animés souvent de petites figures anecdotiques ou historiques. Ses paysages tardifs s'apparentent à ceux de Koch. Son œuvre peint est peu considérable, et le Paysage des monts Sabins (1818, Wolfsgarten, coll. part.) est considéré comme son chef-d'œuvre. Le portrait dessiné de l'époque romantique allemande atteint avec Fohr son plus haut degré de perfection. La plupart de ses dessins sont au musée de Heidelberg (Autoportrait, Schadow, Koch, Horny) et aux cabinets d'Estampes de Dresde, de Francfort et de Darmstadt.