En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre-Louis Flouquet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre belge (Paris 1900  Bruxelles 1967).

Après ses études à l'Académie des beaux-arts de Bruxelles, Flouquet connaît une phase cubiste et arrive à l'Abstraction en 1920. Il collabore à la revue 7 Arts dès sa fondation, en 1922. Les tableaux qu'il exécute alors jouent sur des contrastes de formes opposant des cylindres à des plans, des figures pouvant rester apparentes malgré leur stylisation : ses tableaux (Construction n° 34, 1925) sont assez proches de ceux de Fernand Léger et de Willi Baumeister. Flouquet a réalisé également de nombreuses linogravures, dans lesquelles il a joué des oppositions du noir et du blanc. Il a exécuté aussi des vitraux pour la Cité moderne de Berchem Saint-Agathe, construite par l'architecte Victor Bourgeois en 1923. Flouquet a exposé à Berlin chez Horwarth Walden dans la galerie Der Sturm en 1925. Il a abandonné la peinture après 1930 pour se consacrer à l'écriture et au journalisme. L'artiste est représenté dans les musées belges ainsi qu'au musée de Grenoble.